TVREZE.fr
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Nantes 7 : TVREZE ne serait pas candidate au rachat


De sources bien informées, les actionnaires majoritaires de TVRezé se seraient réunis en A.G Extraordinaires ce Week-end. Le directeur aurait même ajourné ses vacances en Corse, pour trancher la question à l'ordre du jour : Finalement, TVRezé ne serait pas candidate au rachat de Nantes 7... On attend la décision de TéléVendée.....




Lu 2139 fois

Notez



1.Posté par Com & medias le 26/08/2009 17:54
Nantes 7 a déposé le bilan mardi 18 août. Un administrateur judiciaire sera désigné par le tribunal de commerce de Nantes le 2 septembre pour étudier les offres de reprise ou prononcer directement la liquidation judiciaire de la chaîne. Quels sont les candidats toujours intéressés par la reprise de la fréquence ? Quelle est la réaction des salariés de Nantes 7 ? Interrogés par Com&Médias, les principaux protagonistes précisent leur position.

Télénantes. Elisabeth Clément (présidente)
« oui, avec une nouvelle offre à étudier »

Fin juillet, Télénantes a formulé une offre de reprise de Nantes 7 pour un euro symbolique à compter de janvier 2010. Offre refusée par les actionnaires. Elisabeth Clément, présidente de Télénantes : « Nous souhaitons rencontrer le mandataire judiciaire dès le 2 septembre. il s'agira alors d'étudier et de soumettre une nouvelle offre, avec un nouveau calendrier en fonction des éléments précisés. Le budget annuel de fonctionnement pour exploiter la totalité de la fréquence porterait sur environ 2,5 M euros ».

Télévista. Gaspard de Chavagnac (directeur général)
« Nous serons prêts en décembre »

Gaspard De Chavagnac, directeur général de Télévista (présidée par Philippe Gildas) « Notre volonté d'étudier le dossier de reprise de Nantes 7 est toujours effective. A condition seulement que celle-ci se fasse dans le cadre d'une syndication nationale de programmes. Pour cette syndication, il faut une quinzaine de chaînes dont celles des principales villes françaises. Nous pouvons être prêts pour décembre. En revanche, nous n'avons pas vocation à avoir de rôle dans une TV qui resterait sur un modèle 100 % locale ».

Télémélody. Bruno Lecluse (président directeur général)
« Nous allons regarder le dossier »

Quelques jours après l'annonce du dépôt de bilan de Nantes 7, un article paru dans les colonnes de Ouest-France faisait état d'une offre de reprise émise par Télémélody (chaîne musicale basée à Tourcoing). Interrogé hier (mardi 25 août) par Com&Médias, Bruno Lecluse, PDG de la chaîne, apporte ses précisions « nous avons certes eu des discussions avec Nantes 7 durant l'été, mais nous n'avons jamais envoyé de proposition de reprises. Nous nous sommes seulement renseignés. Je le répète, on n'a jamais fait d'offres », avant d'ajouter « maintenant, nous allons regarder le dossier. De là à dire que nous ferons une offre, c'est prématuré ». Selon Antoine de Tarlé, président de Nantes 7 « Télémélody fera une offre en septembre » (voir ci-dessous).

Jean-Luc Nelle (consultant*)
« Avec un pool de professionnels du secteur »

« Nous envisageons de présenter une offre qui rassemblerait divers professionnels du secteur dont pour l'instant je préfère taire l'identité. C'est trop tôt pour en parler. Nous croyons à un modèle économique alliant recettes privées et aides publiques. Dans cette optique, nous devrions donc rencontrer le mandataire judiciaire. Mais si Télénantes n'était pas d'accord avec notre projet, nous n'irions pas plus loin car le socle de notre réflexion passe par une articulation forte avec l'équipe de Télénantes. »

* JL Nelle est également directeur de TV Rennes 35 et président de TLSP (télévisions locales de service public)

Nantes 7. Antoine de Tarlé (président)
« Un dossier que l'on va appuyer »

« Le mandataire judiciaire sera certainement amené à nous consulter. Il y a un dossier de reprise qui a notre faveur et que l'on va tenter d'appuyer ».
Contrairement à ce qui a été écrit dans les colonnes de Ouest-France, Télémélody dément avoir fait une offre de reprise au 30 juillet ?
« Ils n'ont pas fait d'offre, c'est un fait. En revanche, ils nous ont fait part de leur intérêt par courrier. Ils vont en faire une en septembre ».
Les journalistes de Nantes 7 se verront-ils proposer des offres de reclassement au sein du groupe Ouest-France ?
« Cela me paraît difficile. Les métiers de l'audiovisuel et de la presse écrite sont très différents. ».

Nantes 7. Laure Bezault (directrice de la rédaction)
« Un manque total de communication »

« Le moins que l'on puisse dire c'est que nous avons été désagréablement surpris, pour ne pas dire furieux de l'absence totale de communication entre les actionnaires et les salariés. Même si nous savions qu'une épée de Damoclès était au-dessus de notre tête. Nous n'avons eu droit à aucune communication officielle. Désormais, et quelle que soit l'issue, le sort des salariés doit être une priorité. Que l'on nous parle d'emplois sauvegardés, de plan d'accompagnement, de formation ou de reclassement au sein du groupe Ouest-France. »

Et maintenant... ?

Deux solutions vont s'offrir au mandataire désigné par le tribunal de commerce. Prononcer directement et sans attendre la liquidation de la chaîne, ou étudier les dossiers et choisir un repreneur. La deuxième hypothèse devra aller très vite. Le laps de temps accordé par le mandataire sera très court. Les liquidités de Nantes 7 permettront de verser les salaires du mois d'Août. Mais après ? De son côté, le CSA qui a son mot à dire devrait certainement faciliter la transition... en évitant tout recours juridique. En cas de liquidation judiciaire, le canal 21 présentera un écran noir 19 heures sur 24. Une situation incongrue... Il s'agirait d'une première en France. Depuis le début de l'aventure, la Serpo (groupe SIPA Ouest-France), aura épongé 7 millions sur les 10 millions d'euros de déficit cumulé. La fin de la colocation de fréquence « Télénantes/Nantes7 », imaginée par le CSA, a sonné.

Source : com&médias

2.Posté par Jean claude le 27/08/2009 09:59
Pour soutenir Nantes 7, qui vaut plus que l'euro symbolique proposé par Télénantes. Rendez-vous le 2 septembre.

3.Posté par Readac Nantes 7 le 27/08/2009 10:04
NANTES 7 – bientôt un écran noir

Depuis 5 ans nous vous proposons des programmes de plus en plus nombreux auquels vous êtes attachés, JT quotidiens, Journal des Canaris, Fous de foot, retransmissions de rencontres sportives (FC Nantes, HBCN), magazines d’information économique, politique, culturelle et familiale … Emissions diffusées
aussi sur ANGERS 7.

Demain, ces programmes vont disparaître … 32 salariés (journalistes, techniciens audiovisuels, personnnel administratif, commerciaux de la régie publicitaire) sont concernés par cet immense gâchis.

et pourtant L’Audience progresse. Les annonceurs sont aussi au RDV (Rentrées publicitaires en constante augmentation : 1 million d’€ pour 2008)… et maintenant !

Le 2 septembre prochain, l’administrateur judiciaire désigné décidera de la poursuite ou non de l’activité de NANTES 7 :

- Redressement, si un projet de reprise immédiat se présente
OU
- Liquidation en l’absence de repreneur

Des candidats à la reprise se sont d’ores et déjà fait connaître, notamment Télénantes. Mais, tous veulent attendre janvier 2010 !

Le temps sans doute que la chaîne soit « épurée », de son passif financier bien sûr, mais aussi de ses effectifs.

Si Télénantes récupère le canal, la priorité doit être à l’embauche des salariés de NANTES 7.

Retour sur la « crise » …
Mardi 18 août, NANTES 7 dépose le bilan :
9 millions d’euros de perte en 5 ans

Les actionnaires décident de ne plus continuer à financer votre chaîne locale d’information. Ils jettent l’éponge du jour au lendemain.

Nous sommes abandonnés par ceux qui ont investi dans cette chaîne et qui ont cru en son projet : Ouest France et le Télégramme sont des groupes de presse importants.

Nous exigeons des propositions de reclassement et de formation, des bilans de compétences. Rien de cela n’a été proposé !

Nous sommes abandonnés avec le strict minimum légal… après avoir crée une chaîne locale reconnue dans le paysage médiatique local et de renommée nationale !

Nous sommes abandonnés aussi par ceux qui ont une responsabilité dans la disparition de la chaîne : notamment par le CSA et nos élus locaux qui ont accepté le risque d’une expérience inédite en France, 2 chaînes de télévision sur le même canal, l’une subventionnée par vos impôts (Télénantes), l’autre privée (NANTES 7).

Nous, salariés de NANTES 7, ne sommes pas prêts à abandonner notre travail, une mission de service public.

Merci de votre soutien- Contact : 06 79 94 56 56 - redaction@nantes7.fr -

Plus d’informations
Printemps 2004, attribution de la fréquence par le CSA à NANTES 7 et Télénantes qui se partagent l’antenne : 19 heures quotidiennes de programmes
pour NANTES 7, 5 heures pour Télénantes.

Décembre 2004, lancement de NANTES 7 par la Socpresse, propriétaire notamment du quotidien, Presse-Océan.

Depuis 2006, contrôle par le groupe Ouest France (35,6% du capital), les autres
actionnaires étant le Télégramme (17,3%), les Caisses d’Epargne (14,9%), le groupe Synergie (14,9%), la mutuelle Harmonie (14,9%).
Budget initial : 2,8 millions d’€
Budget 2009 : 1,8 millions d’€

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 22 Mai 2016 - 11:46 La fibre pro à Nantes


Rechercher une vidéo




Vous aimez nos reportages ?
Faites un don à TVREZE.