TVREZE.fr
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Honneur à l'insoumis


Ce samedi matin, ils étaient réunis dans une rue encore en chantier pour honorer la mémoire du Général de Bollardière. Un moment chargé de souvenirs et d'émotions qu'ont partagé ensemble jeunes et anciens d'Algérie, en présence de la veuve du Général.



Le fruit d'un long travail engagé par les élèves du Lycée Louis-Jacques Goussier et de leur enseignant, Laurent Priou. A ce sujet, voir notre précédent reportage.

Le point de vue des anciens appelés en Algérie contre la guerre

Les membres de cette association reversent leur retraite de combattants pour réaliser des projets humanitaires, spécialement en Algérie. Au-delà de leur conduite passée en tant que « soldats » et qui leur poser problème, ces hommes s'emploient à agir en tant qu'« hommes d'honneur ».

Le témoignage de la veuve du Général

A l'occasion de l'inauguration de la rue du Général de Bollardière à Rezé, Simone de Bollardière, la veuve du général, nous parle du combat mené par son mari pour, puis contre la guerre.

Le témoignage de Jacques Floch

Jacques floch, ancien secrétaire d'Etat à la Défense chargé des anciens combattants de 2001 à 2002, évoque ses souvenirs d'une époque douloureuse pour toute une génération.

Walter B
Lu 1902 fois

Notez



1.Posté par Duray le 03/09/2009 21:30
C'est avec plaisir que je viens de visionner ces 4 vidéos. Comme membre de la 4ACG, j'ai retrouvé Mme de Bollardière toujours aussi imprégnée des idéaux que son mari a su défendre, ce qu'elle dit est toujours d'actualité.
Bravo aussi à ces jeunes et à leur professeur qui ont travaillé sur le sujet et obtenu qu'une rue de leur ville porte le nom de quelqu'un qui leur est devenu familier.



2.Posté par BOUTHEGMES Charif le 07/03/2010 16:20
Une amie m'a fait découvrir ce site, un grand moment d'émotion. J'ai 62 ans, j'ai vécu la guerre d'Algérie et son cortège de souffrances. Ma famille a souffert dans sa chair et son sang cette période noire de l'histoire. De la torture à l'éxecution sommaire les miens ont connu le supplice et la peur. J'ai été témoins de l'horreur dans le sens propre du mot alors que je n'étais qu'un enfant. La loi du 23 février 2005 sur le rôle positif du colonialisme est venue faire la démonstration du mépris de ceux là mêmes nostalgiques de l'Algérie française qui n'ont pas su vivre dans l'égalité avec autochtones les rejetant comme citoyens de seconde zone. Hommage au général de la Bollarrdière et à toutes celles et ceux qui ont refusé les méthodes nazis durant la guerre d'Algérie. Félicitations pour ce site et amitiés aux membres de l'association. Charif

3.Posté par TV REZE le 08/03/2010 10:35
Nous sommes faits pour cela. Informer pour créer du lien entre les générations, et pour apprendre à mieux vivre ensemble. Walter BONOMO

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 16 Septembre 2017 - 14:39 Prochainement : la fête du quai 2017

Samedi 16 Septembre 2017 - 14:29 Les amis de DIAWAR


Rechercher une vidéo




Vous aimez nos reportages ?
Faites un don à TVREZE.